logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/10/2006

Ne prenons rien au sérieux

medium_missionimpossible1.jpg

 

 

medium_missionimpossible3.jpg

 

 

medium_missionimpossible4.jpg

Rions un peu

Deux gamins sont assis dans la salle d'attente d'un dispensaire médical.
 L'un des deux pleure comme une madeleine.
 - Pourquoi pleures-tu ? Lui demande son pote Lionel.
 - Je viens pour une analyse de sang, répond Jean-Marie.
 - He alors! C'est ça qui te fait peur ?
 - Oui. Pendant l'examen ils te coupent le bout du doigt. C'est mon frère qui me l'a dit !
 À Son tour Lionel commence à sangloter. Le premier gamin hoquette de surprise. Son pote Lionel le téméraire qui pleure ?
 - Pourquoi tu pleures, toi ?
 - Parce que moi, je viens pour une analyse d'urine .

 

 La nouvelle institutrice a envie d'inculquer des notions de psychologie à ses élèves.
 Elle s'adresse à la classe en ces termes :
 - Que celui qui a l'impression d'être stupide par moment se lève!
 Après une bonne dizaine de secondes, Lionel (encore lui!!) se lève...
 L'institutrice étonnée lui demande :
 -Alors comme ça Lionel, tu penses que de temps en temps tu peux être stupide ?
 - Non m'dame, mais ça me faisait de la peine de vous voir toute seule debout. 
 


 

La citation du jour

La bêtise a deux manières d'être: elle se fait ou elle parle. La bêtise muette est supportable.

Balzac, Honoré de (1799-1850)

medium_balzac.jpg

Prions pour aller de l'avant

Seigneur, je suis prêt à échanger les cendres du passé contre la splendeur de mon avenir. Il y a des choses douloureuses de mon passé, des blessures auxquelles je me suis accroché, mais au lieu de cela, je désire la joie. Je fais mienne ta promesse pour une nouvelle destinée ! Au nom de Jésus, amen.

medium_jesus_du_magnificat.2.jpg

06/10/2006

L'AMITIE... Les enfants du Maroc

 

 

medium_enfants.jpgmedium_enfant_et_chameau.jpg

 

medium_enf_maroc3.jpg

Pour Toi Mohammed

Pour toi Axelle, pour ton grand coeur, je salut ton courage et ton audace.

" L'amitié est universelle comme l'amour ! "

PASCALINE

medium_enfants_marocains.jpg

 

17:35 Publié dans Lettre | Lien permanent | Commentaires (0)

Merci Axelle

medium_amitie.3.jpg
Petite Axelle,

 

Ton message m'a ému jusqu'au plus profond de mon coeur, je te remercie pour tant d'amitié.

Je suis très heureuse de savoir que mes textes peuvent apporter amour et réconfort auprès de tout le monde.

Mon blog je l'ai créé dans le but de transmettre  au monde des choses profondes, des messages  de douceur et de réconfort.

Pour moi le poète doit extérioriser la beauté et la médiocrité du monde.

Il y a joies et douleurs.

Il y a rires et larmes, mais surtout, oh oui surtout , il y a le grand besoin de pousser des gueulantes.

C'est vital d'extérioriser ce que le monde ressent et ne sait pas exprimer ou tout simplement n'ose pas le dire, le crier.

Si je peux exprimer,  un temps soit peut,  ce que tout être humain ressent dans son coeur, alors ça signifie que j'ai réussi le but que je m'étais fixé.

je me suis faite la messagère de ce que vous ressentez tous et toutes.Je VOUS FAIT RËVER PRIER RIRE PLEURER ET SOURIRE.

VIVE NOTRE TEMPS ET VIVE LES BLOGS.

Et pourtant j'ai mis des années avant de me décider de créer un blog, je n'y croyais pas et surtout je n'avais pas confiance en mes possibilités.

Comme quoi il faut toujours tenter ce qui nous semble impossible, irréalisable.

Qui tente rien n'a rien !

Je t'embrasse très tendrement douce Axelle..et n'hésite pas à reprendre des forces en me lisant, si je peux me rendre utile auprès de vous, alors je me sens récompenser, et mon blog sera rempli et débordera d'amour pour vous mes amis(es).

 

PASCALINE

medium_bisous_1211.gif

 

14:10 Publié dans Lettre | Lien permanent | Commentaires (0)

La femme-oiseau

medium_dessin_de_jean_cocteau.jpg

LA FEMME -OISEAU

Engourdie
par le froid d'un hivers cruel

je m'envole sur les sentiers de l'ennui...


  Tourment de mon ciel

le givre de l'indifférence m'envahit.


 

Femme-oiseau dans le tourbillon endiablé

la souffrance enserre ma vie.


 

Comme la mouette prise au collet
mes yeux sont nuages
mon visage plumage s'alourdit
et mon coeur s'écrase de rage

aux frontières de l'oubli!


 

      PASCALINE DEBAIN (Arnal) 

10:05 Publié dans Poèsie | Lien permanent | Commentaires (0)

Rions un peu

medium_gerald_dahan_rigolo.jpg
L'imitateur Gérald Dahan piège le préfet du Val-de-Marne

© AFP
L'humoriste Gérald Dahan, le 1er septembre 2005 à Paris, lors de la soirée de rentrée de la radio NRJ
© AFP/Archives Muller
PARIS (AFP) - mercredi 4 octobre 2006 - L'imitateur Gérald Dahan a trompé le préfet du Val-de-Marne Bernard Tomasini en se faisant passer pour le président du Mouvement pour la France Philippe de Villiers et en l'interrogeant sur la situation dans le gymnase de Cachan où des familles africaines sont hébergées depuis le 18 août.

L'enregistrement de cette conversation, signalée par le quotidien Le Monde, a été mise en ligne sur le site du magazine Entrevue.

Bernard Tomasini, qui selon le Monde a reconnu avoir été "piégé" et dénonce "un acte de mauvaise foi", n'avait pu être joint par l'AFP mercredi en fin d'après-midi.

On peut entendre sur l'enregistrement le préfet, ancien chef de cabinet de Charles Pasqua quand celui-ci était ministre de l'Intérieur, livrer en confiance ses états d'âme. On l'entend notamment accuser les occupants du gymnase de vouloir "reconstituer un village africain en plein Paris".

Il donne même des conseils au faux Philippe de Villiers, qu'il appelle à plusieurs reprises "Monsieur le Président", lorsque ce dernier lui propose d'intervenir pour essayer de résoudre le problème, et n'hésite pas à lui signaler d'autres endroits où les expulsés pourraient être relogés.

Gérald Dahan s'était rendu célèbre en septembre 2005 avec un précédent canular réalisé également grâce à ses talents d'imitateur. Téléphonant à l'entraîneur de l'équipe de France Raymond Domenech et au capitaine de l'équipe des Bleus Zinedine Zidane avec la vo0ix de Jacques Chirac, il leur avait demandé que les joueurs posent leur main sur le coeur pendant l'hymne national, ce que ces derniers avaient fait.

medium_gerald_dahan_canulard.jpg

 

conseil aux chefs de la part de subalternes
   
1/ Ne me donnez jamais de travail le matin, attendez 16 heures et apportez-le moi seulement à ce moment-là. La pression d'une échéance serrée est rafraîchissante pour moi.

2/ Si le travail à faire est urgent, courrez dans mon bureau toutes les dix minutes pour m'interrompre et me demander comment ça avance. Ceci m'aide beaucoup. Ou encore mieux, restez debout derrière moi à regarder ce que je fais et n'hésitez pas à me donner des conseils sur la façon de procéder.

3/ Lorsque vous partez, n'avisez personne et ne dites jamais où vous allez, ceci me donne la chance d'être créatif lorsqu'on me demande où vous êtes.

4/ Si j'ai les mains pleines de papiers, de boites ou de fournitures, ne m'ouvrez pas la porte. Je dois apprendre à fonctionner sans mes mains au cas où je deviendrais paraplégique.

5/ Si vous me donnez plusieurs choses à faire, vous n'avez pas besoin de me dire laquelle est prioritaire. Je fais de la télépathie !

6/ Faites de votre mieux pour que je sois obligé de travailler tard le soir. J'adore mon bureau et je n'ai vraiment rien d'autre à faire et nulle part ailleurs où aller. Je n'ai rien ni personne dans ma vie en dehors de mon travail.

 

Aujourd'hui c'est la Saint Bruno

 

Voici deux petites prières de Saint-Bruno, le premier moine chartreux.

Prières

O Dieu, montrez-nous votre visage
qui n'est autre que votre Fils,
puisque c'est par lui que vous vous faites connaître
de même que l'homme tout entier est connu par son seul visage.
Et par ce visage que vous nous aurez montré,
convertissez-nous ;
convertissez les morts que nous sommes
des ténèbres à la lumière,
convertissez-nous des vices aux vertus,
de l'ignorance à la parfaite connaissance de vous.

                              Saint Bruno

medium_saint_bruno_tableau.jpg

Vous êtes mon Seigneur,
vous dont je préfère les volontés aux miennes propres ;
puisque je ne puis toujours prier avec des paroles,
si quelque jour j'ai prié avec une vraie dévotion,
comprenez mon cri :
prenez en gré cette dévotion
qui vous prie comme une immense clameur ;
et pour que mes paroles
soient de plus en plus dignes d'être exaucées de vous,
donnez intensité et persévérance à la voix de ma prière.
O Dieu, qui êtes puissant et dont je me suis fait le serviteur,
quant à moi je vous prie et vous prierai avec persévérance
afin de mériter et de vous obtenir ;
ce n'est pas pour obtenir quelque bien terrestre :
je demande ce que je dois demander, Vous seul.

                                                                          Saint Bruno

 

                                                        

medium_tableau_sur_st_bruno.jpg

Le dicton du jour

Des fois, j'ai pensé mettre fin à mes jours. Mais je ne savais jamais par lequel commencer.

Prévert, Jacques

medium_jacques_prevert_tableau.jpg

                           Un village écoute désolé
                                Le chant d'un oiseau blessé
                                 C'est le seul oiseau du village
Et c'est le seul chat du village
Qui l'a à moitié dévoré
Et l'oiseau cesse de chanter
Le chat cesse de ronronner
Et de se lécher le museau
Et le village fait à l'oiseau
De merveilleuses funérailles
Et le chat qui est invité
Marche derrière le petit cercueil de paille
Où l'oiseau mort est allongé
Porté par une petite fille
Qui n'arrête pas de pleurer
Si j'avais su que cela te fasse tant de peine
Lui dit le chat
Je l'aurais mangé tout entier
Et puis je t'aurais raconté
Que je l'avais vu s'envoler
S'envoler jusqu'au bout du monde
Là-bas c'est tellement loin
Que jamais on n'en revient
Tu aurais eu moins de chagrin
Simplement de la tristesse et des regrets

Il ne faut jamais faire les choses à moitié.

medium_pl015_jacques-prevert-paris-1955-posters.jpg

 

 

 

 

Soudain l'homme se réveille
au milieu de la nuit
il est saisi par le malaise
et il écoute malgré lui
le silencieux vacarme de l'angoisse
le bruit qui ne fait pas de bruit
le silence qui hurle à la mort
dans le grand coquillage de la nuit
ce bruit aphone... ce bruit de cendres...
l'homme tente vainement de se défendre contre lui
mais le bruit continue son terrible et calme petit
bruit
de bruit qui ne fait aucun bruit
alors l'homme saute à bas du lit
il ouvre la fenêtre
il demande à la rue de faire quelque chose
il la supplie de faire du bruit
du vrai bruit vivant comme la vie
mais la rue reste muette comme une lanterne sourde
muette comme une chouette qui serait muette
comme une palourde
la fenêtre donne sur un cimetière
un mur avec derrière sous terre des morts
et pas un chat
seulement le bruit qui ne fait pas de bruit
et qui se promène
dehors
dans le paysage de la mort
dans le paysage de la nuit
et l'homme se cogne la tête contre le mur
son sang jaillit
comme une source
une source qui ne fait pas de bruit
et l'homme entend toujours l'atroce murmure
la froide clameur de l'insomnie
et vaincu comme un homme qui meurt
il s'écroule sur le tapis
soudain
les oiseaux du Père Lachaise se réveillent et déchirent la nuit
et le soleil aussi se lève
pâle comme les gens qui n'ont pas dormi
où donc a-t'il passé la nuit
peut-être chez les filles du malaise
là-bas... très loin... en malaisie
l'homme se relève aussi
saignant et grelottant du froid de la nuit
il se cramponne à la barre d'appui
il regarde le soleil briller
rescapé du naufrage de la nuit
il écoute tous les bruits de la vie
il est bouche bée
émerveillé
son visage est ensanglanté
il sourit.
 

 

medium_jacques_prevert_en_grand.jpg

 



05/10/2006

LA LIBERTE

LIBERTE

 


La liberté pleure
Dans le regard de l'enfant maltraité,
La liberté voudrait voler
Au-delà des barbelés,
Elle voudrait chanter des hymnes dans le coeur
Des prisonniers de la stupidité.
La liberté fait rage
Dand le poitrail de l'animal en cage.
La liberté frappe
Aux portes d'un hivers sans fin,
Elle transporte l'homme qui a faim, froid,
La liberté s'impatiente dans les fauteuils d'acier
Et sur les lits de maladie.

 

 


La liberté elle est dans notre tète,

Elle s'éclate, elle court de toute ses forces,
elle s'extériorise sur les tableaux,
sur les feuilles de dessins
et sur les cahiers,
dans le sable, sur les rochers,
sur les mers et les océans.


La liberté est allégresse
Comme l'éxubérance de la jeunesse,
Elle revient chargée de couleurs et d'espoir,
Elle devient reine de l'imagination.
La liberté s'improvise
Dans la course de la plume avec les muses et les lyres,
Sous la caresse du pinceaux sur la toile,
Elle est comme toi,
Elle est comme moi,

 


Comme nos deux corps qui s'évadent
Sur les sentiers de la volupté !

 


PASCALINE DEBAIN (Arnal)  1998

 

 

medium_pascaline_a_la_reunion_2005.jpg

Et oui c'est moi telle que je suis vraiment dans mon fauteuil roulant!

10:00 Publié dans Poèsie | Lien permanent | Commentaires (2)

Jacques BREL dans toute sa splendeur

Tais-toi donc Grand Jacquesmedium_brel_don_quichotte.jpg
Que connais-tu de l'amour
Des yeux bleus, des cheveux fous
Tu n'en connais rien du tout.


Brel, Jacques (1929-1978)
   

                                                  

 

Ne me quitte pas

 

 

ne me quitte pas
il faut oublier
tout peut s'oublier
qui s'enfuit déjà
oublier le temps des malentendus
et le temps perdu
à savoir comment
oublier ces heures
qui tuaient parfois
à coups de pourquoi

ne me quitte pas (x4)

moi je t'offrirai
des perles de pluie
venues des pays
où il ne pleut pas
je creuserai la terre
jusqu'après ma mort
pour couvrir ton corps d'or
et de lumière
je ferai un domaine
où l'amour sera roi
où l'amour sera loi
où tu seras reine

ne me quitte pas (x4)

je t'inventerai
des mots insensés
que tu comprendras
je te parlerai de ces amants-là
qui ont vu deux fois
leur coeur s'embraser
je te raconterai de ce roi
mort de n'avoir pas pu te rencontrer

ne me quitte pas (x4)

on a vu souvent
rejaillir le feu
de l'ancien volcan
qu'on croyait trop vieux
il est parait-il
des terres brulées
donnant plus de blé
qu'un meilleur avril
et qu'on vient le soir
pour qu'un ciel flamboye
le rouge et le noir
ne s'épousent-ils pas

ne me quitte pas (x4)

ne me quitte pas
je vais plus pleurer
je vais plus parler
je me cacherai là
à t"écouter chanter
et puis rire
laisse-moi devenir
l'ombre de ton ombre
l'ombre de ta main
l'ombre de ton chien
mais

ne me quitte pas (x4)

1 medium_brel.jpgmedium_brel_jacques_-.2.jpg
"Il faudrait arriver à n'avoir que des tentations relativement nobles. Et à ce moment-là, il est urgent d'y succomber. Même si c'est dangereux. Même si c'est impossible. Surtout si c'est impossible."

"Les hommes ne disent que des bêtises quand ils parlent des femmes. Par contre les femmes ne disent pas toujours des sottises quand elles parlent des hommes."

"L'humour est la forme la plus saine de la lucidité."

"Il n'y a qu'un seul luxe dans la vie, c'est de pouvoir se tromper... Ce qui m'irrite le plus, c'est la prudence, l'immobilisme."

"C'est par leur murmure que les étangs mettent les fleuves en prison."

"On ne meurt pas de se casser la figure. On ne meurt pas d'humiliation. On meurt d'un coup de couteau dans le dos."

"Quand un homme n'a pas peur de coucher avec une femme, c'est qu'il ne l'aime pas."

"Les gens de cinquante ans aiment mieux que ceux de vingt ans, mais ils ne peuvent plus aimer tous les jours."

"N'aime dans ton présent que sa part d'avenir."

"Je vois la Beauté, la Pureté, je vois la Femme que chaque homme porte secrètement dans son coeur."

"Ce n'est pas normal de chanter en public. C'est normal de chanter dans la salle de bains, parce qu'on est heureux, parce qu'on est seul, mais en public, non!"

"Je suis lâche, je ne sais pas quitter une femme."

"Dans la vie, il faut choisir entre le verbe "être" et le verbe "avoir"."

"Devant les calotins, je chante communiste, et devant les communistes, je chante bigot."

"Divorcer? Il faut avoir des raisons. Je n'en ai pas."

"Je ne suis pas le mari idéal, mais je ne divorce pas."

"Je suis ravi d'avoir eu une enfance morose. Cela doit être abominable d'avoir une enfance heureuse..."

"Dès que les hommes parlent des femmes, ils ne disent que des bêtises. Alors, pourquoi tant en parler?"

"Oui, je suis aux côtés des hommes de progrès. Car lutter pour l'amélioration de la condition humaine, préserver la dignité de l'individu, ce sont là des idées qui ont été soutenues plutôt par Jaurès que par Napoléon III, n'est-ce pas?"

"Le cul, ça n'est pas le coeur."

"Il n'y a que le facteur qui porte des messages."

"Les femmes? Toutes des salopes."

"Et je crois qu'avoir envie de réaliser un rêve, c'est le talent. Tout le restant c'est de la sueur. C'est de la transpiration. C'est de la discipline."

"Le talent n'existe pas. Le talent c'est avoir envie de faire quelque chose."

medium_brel_jacques_.2.jpg

                                                


 
                  

1

TRES AMUSANT...Fallait y penser !

Nous connaissons tous ces petits symboles faits avec les caractères du clavier appelés "Smileys" parmi lesquels, par exemple :
:-) => signifie un sourire (regarder en penchant la tête 90° à gauche)
:-( => est un signe de tristesse.

Mais connais-tu les "Culeys"?
En voici quelques uns (plus besoin de se pencher !) :
(_!_) Un cul normal...
(__!__) Un gros cul...
(!) Un cul mince...
(_._) Un cul plat...
(_*_) Un cul qui va bientôt y passer...
{_!_} Un cul ridé...
(_o_) Un cul avec un "kilométrage" certain...
(_O_) Un cul qui a vraiment beaucoup reçu...
(_$_) Un cul au-dessus de nos moyens...
(_#_) Un cul blessé...
(_%_) Un cul à hémorroïdes...

Mais il y a déjà les"Nibarleys"
(o)(o) seins parfaits
(+)(+) seins siliconés
(.)(.) seins à petits tétons
(@)(@) Seins avec gros tétons
(*)(*) Seins avec tétons hauts
(oYo) seins "push-up"
(^)(^) Seins ayant froid
(o)(O) seins dépareillés
o/o/ seins de la grand-mère
,/ ,/ : seins pendants
( - )( - ) seins aplatis contre la porte de la douche
( o Y o ) seins pour poser dans Playboy
oo bonnets "A"
00 bonnets "B"
OO bonnet "C"
{O}{O} bonnets "D"

Mesdames, nous attendons vos suggestions pour les "Zobleys" !
medium_cul_body_painting1.jpg
L'histoire se passe dans un bar où deux personnes font connaissance. Après les salutations, le coup de foudre. Et nos deux personnages se retrouvent au lit chez l'un d'eux. Après leurs ébats amoureux, l'homme dit à la femme:
- Êtes-vous infirmière?
La dame lui répond:
- Mais oui...Comment avez-vous deviné?
- Vous êtes si douce. Vous avez une façon spéciale de vous occuper des gens et de leur prodiguer des soins bien spéciaux. Vous êtes attentive et compréhensive. La femme de rétorquer:
- Vous êtes très fort monsieur. Et vous, êtes-vous anesthésiste?
- Mais oui...Comment avez-vous su?
- Ben j'ai rien senti !
medium_chirac_rencontre_zidane2.jpg

04/10/2006

IL faut sourire

Dieu a dit :
- Il faut pacifier. Il faut désarmer.
Bush a compris:
- Il faut pas s' y fier. Il faut des armées. 

medium_accident.jpg
                                                                                                            

Je brille la nuit . Qui suis-je?

medium_lune_1.jpg

Je viens de nulle part

Et je vais au hasard.medium_lune-soleil-lune.jpg

Je ressemble au soleil quand il fait noir.

Je me faufile sous les charmilles.

 Je caresse les nénuphars.

                                         Je m'assoupis dans les prairies

Je me promène sur les plages 

Et j'éclaire les images

.Je rampe le long des gouttières

                                          Et je fais de la lumière.

                                                                             

Je fais de l'oeil aux verts luisants

Et je joue à cache-cache avec les enfants.

Je scintille sur les ombellifères

Jadore les concertots des grillons et des courtilières.

 

Je ne connais ni froidure, ni chaleur,

 Je n'ai pas de coeur.                                                                                        

Ma mère est immense, parfois calme, parfois tourmentée.

Mes soeurs illumine l'obscurité.

M'as-tu deviné?

Je suis le rayon de lune

Qui escalade montagnes et dunes

Et je n'ai besoin d'aucune fortune !

 

 

                                          PASCALINE Debain-ARNAL

                                      

medium_lune_pierrot_et_colombine_d_amelie.jpg

                                                     Tableau d'Amilie

 

09:05 Publié dans Poèsie | Lien permanent | Commentaires (1)

La citation du jour

 On trouve toujours de l'argent pour faire la guerre, jamais pour vivre en paix.

Albert Brie

Aujourd'hui c'est la Saint François d'Assise

medium_aquarelle_04.jpg

PRIÈRE POUR LA PAIX.

Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix.

Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant
à être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.

Car c’est en se donnant que l’on reçoit,
c’est en oubliant qu’on se retrouve soi-même,
c’est en pardonnant que l’on obtient le pardon,
c’est en mourant que l’on ressuscite à la Vie.
Amen.

medium_saint-francois_3.jpg

03/10/2006

LES SAINT-PAULIAS DU RENOUVEAU

Cette plante de ton coeur
En pleine vigueur
Me fait don de sa fraîcheur !

A la caresse de mon regard fasciné
Trois petits bourgeons à peine éclos
Frissonnent et s'empourprent !

Ce velours dentelé
De leur tendresse printanière
Mon doigt hésitant
L'effleure en frémissant.

De la naissance de ses corolles
Me revoici " petite fille ! "

PASCALINE DEBAIN (Arnal)  

medium_saint-_paulias.jpg

10:35 Publié dans Poèsie | Lien permanent | Commentaires (0)

TU ES UN ENFANT

 

medium_bord_de_loire-aout_2006_.jpg

Tu es l'eau vive

A travers les roseaux

Et la pluie fine

Qui chante sur ta tétine,

Tu es la plume d'une tourterelle

Si légère, si belle,

Tu es un caméléon arc-en-ciel,

Une plage d'oursins et de tortues,

Une mare de reinettes et de libellules,                  

Pour moi tu es le plus beau

De tous les cadeaux.

Mais qui connait ton prénom ?

Tu es un petit garçon,

Tout simplement.

Un enfant

Parmis d'autres enfants !

Mon petit garçon à moi !

 

 PASCALINE Debain-ARNAL

medium_flavien_noel_2005.jpg

 

 

 

 

10:00 Publié dans Poèsie | Lien permanent | Commentaires (0)

Rions un peu

Un français, un américain et un belge discutent :

- En France, le record en apnée est de 8mn52.

- Ce n'est rien, dit l'américain, notre plongeur a tenu 15mn30.

- Chez nous, une fois, dit le belge, on ne sait pas encore, car le nôtre est descendu l'an passé, mais il n'est toujours pas remonté.

medium_attentat_corse_continent_ile1.jpg

Le dicton du jour

Fondez une Société des honnêtes gens, tous les voleurs en seront.

Alain, Emile-Auguste Chartier, dit (1868-1951)

medium_alain_emile-auguste_chartier.jpg

Le pessimisme est d'humeur; l'optimisme est de volonté.

ALAIN EMILE-AUGUSTE CHARTIER

  Alain, Emile-Auguste Chartier

                                                                                                                                                                          

 

 

 Il est vrai que nous devons penser au bonheur d'autrui ; mais on ne dit pas assez que ce que nous pouvons faire de mieux pour ceux qui nous aiment, c'est encore d'être heureux. (dans Propos sur le bonheur)

ALAIN EMILE- AUGUSTE CHARTIER 

medium_alain_emile_auguste_chartier.jpg

Aujourd'hui c'est la ST GERARD

Grand Saint Gerard, domestique aimé de Jésus le Christ, imitateur parfait de notre sauveur doux et humble, et enfant dévoué de la mère de Dieu, enkindle dans mon étincelle du coeur un de cela divinement de la charité qui a rougeoyé dans le vôtre et t'a fait un seraph de l'amour.

Saint glorieux Gerard, parce que, comme votre maître divin, vous êtes ennuyeux sans murmure ou plainte les calomnies des hommes mauvais une fois faussement accusé du crime, vous avez été élevés vers le haut par God en tant que le patron et protecteur des femmes enceintes. Me préserver dans les dangers de la maternité, et protéger l'enfant que je soutiens maintenant, qu'il peut être mis sans risque en évidence de jour et reçoit le sacrement du baptême.

02/10/2006

Rions un peu...

Un athée se promenait dans les bois tout en s'extasiant devant la nature

"Quels arbres majestueux " !
"Quelle puissante rivière " !
"Quels beaux animaux " ! Se disait-il

Comme il marchait le long de la rivière, il entendit un sourd grognement provenant d'un buisson a proximité. Il jeta un oeil dans cette direction et vit un énorme grizzly qui s'apprêtait à le charger.
Il courut aussi vite qu'il le pouvait dans un petit sentier, regarda par dessus son épaule et réalisa que l'ours le talonnait . Il trébucha et tomba sur le sol. Il roula sur lui même et comme il tentait de se relever, il vit
l'ours au dessus de lui, la griffe droite prête à le frapper !

A cet instant l'athée s'écria " Oh mon Dieu "

Le temps s'arrêta, l'ours devint figé et la forêt silencieuse......

Une lumière vive apparût près de l'homme et une voix vint du ciel

" Tu as nié mon existence durant toutes ces années, prétendu que je n'existais pas et attribué la création à un accident cosmique. Dois-je t'aider à te sortir de cette situation ? Crois-tu que je puisse te considérer comme un croyant " ???

L'athée regarda vers la lumière et répondit humblement: Je crois qu'il serait hypocrite de ma part de vous demander de me considérer comme un bon catholique, mais peut-être pourriez vous rendre l'ours catholique......

" Très bien dit la voix "

La lumière s'éteignit, la forêt reprit son chant, l'ours descendit sa griffe, se pencha la tête et tout doucement joignit ses deux pattes en murmurant:

"Seigneur, bénissez ce repas....... "

Une petite bulle de savon

                                                

medium_bubbleboy.gif

                                         Une petite bulle de savon

                                         Rempli de lumière et de reflets

                                         Frémit par la bouche d'un petit garçon.

                                         Juste un petit souffle léger

                                         Et la bulle emmène avec elle nos petits secrets.

                                         Elle se détache et s'envole loin de l'enfant

                                         Légèrement, très légèrement.

                                         Puis un peu plus loin.

                                         D'un refrain enfantin

                                         Elle entraine avec elle nos rires et nos chagrins.

                                         L'espace apprivoise ses mystères

                                         Et la terre devient minuscule

                                         Comme la petite bulle

                                         Et la petite bulle se remplit de ciel bleu

                                         Et devient planète bleue !

 

 

                                                 PASCALINE DEBAIN-Arnal

 

 

                                                              

medium_bulle_de_manet.2.jpg

 

 

 

                                                              

09:20 Publié dans Poèsie | Lien permanent | Commentaires (0)

La prière du jour

Je vous remercie, mon Dieu

vers 32-36

 

Je vous remercie mon Dieu, de m’avoir créé Noir

Le blanc est une couleur de circonstance

Le noir, la couleur de tous les jours

Et je porte le Monde depuis l’aube des temps.

Et mon rire sur le Monde, dans la nuit, crée le Jour.

 

 

Dans tes yeux

vers 19-26

 

Dans les battements de tes mains d’ange,

J’entends tous les tams-tams accordés,

Toutes les chansons de l’Univers.

Et lorsque je les tiens, tes mains,

Je tiens toutes les mains roses des Aurores,

Toutes les mains vierges des Espoirs,

La main des siècles en guipure au temps,

La main des Etres.

Le dicton du jour

 Dadié, Bernard B. 1916-   -> Biographie
 Côte-d'Ivoire   
Planter, s'agripper au sol, refuser de se laisser déraciner et emporter par la vague torrentielle des modes, refuser de se laisser ballotter par les tourbillons de conceptions plus ou moins contradictoires, c'était, hélas, vouloir rester « sauvage ».

01/10/2006

Aujourd'hui c'est la Sainte- Thérèse de l'Enfant Jésus

Neuvaine de prière
par l'intercession de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus

 

 

Dieu notre Père, tu accueilles près de Toi ceux qui, en ce monde, te servent fidèlement: nous invoquons Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus à cause de son amour pour Toi. Sa filiale confiance lui faisait espérer "que tu ferais sa volonté au Ciel, puisqu'elle avait toujours fait la tienne sur la terre".
Je te supplie d'exaucer la prière que je t'adresse avec foi en me confiant à son intercession

 

                                   Notre Père

Seigneur Jésus, Fils Unique de Dieu et notre Sauveur, souviens-toi que Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus consuma sa vie ici-bas pour le salut des âmes, et voulut "passer son Ciel à faire du bien sur la terre" : parce qu'elle fut ton épouse bien-aimée passionnée pour ta gloire, nous la prions.
Je m'en remets à Toi, afin d'obtenir les grâces que j'implore en me confiant à son intercession.

 

Je vous salue Marie

Esprit-Saint, source de toute grâce et de tout amour, c'est par ton action que Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus fut comblée de prévenances divines et y répondit avec une parfaite fidélité. Maintenant qu'elle intercède pour nous, et ne veut prendre aucun repos jusqu'à la fin des temps, nous l'implorons. Je te demande d'inspirer et d'écouter ma prière, afin que me soit accordée la faveur confiée à son intercession.

 

 

Gloire au Père

O Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, vois la confiance que je mets en toi et accueille mes intentions. Intercède pour moi auprès de la Vierge Marie qui vint te sourire au moment de l'épreuve. Regarde aussi tous ceux qui peinent et qui souffrent, et tous ceux qui te prient : je m'unis à eux comme à des frères.

A travers les grâces que nous désirons, si telle est la volonté du Seigneur, donne-nous d'être fortifiés dans la Foi, l'Espérance et l'Amour sur le chemin de la vie, et d'être aidés au moment de la mort, afin de passer de ce monde dans la paix du Père, et de connaître l'éternité de joie des enfants de Dieu.

Amen

SAINTE THERESE DE L'ENFANT JESUS

 

 

 

Rions un peu

medium_cancer_poulet_nourriture4._macdonald.jpg

Le dicton du jour

Pour la carotte, le lapin est la parfaite incarnation du Mal. 

Sheckley, Robert (1928-2005)

30/09/2006

Pour vous tous

Aujourd'hui c'est la journée de l'amitié, cette jolie carte je l'offre à vous tous et toutes.

medium_amitie.jpg

17:26 Publié dans Lettre | Lien permanent | Commentaires (0)

Rions encore

medium_fonctionnaire2.jpg

ANGELITO

Laisse moi rêvasser encore contre ton flanc.
Alentours, les silhouettes de la nuits se sont épanchées!
La chaleur poisse encore nos mains entrelacées
                                                         Et mon soleil d'amour brille dans ton regard ardent.


                              Ne parle plus, écoute le frisson du silence...
Ne devines-tu pas que tout est message de douceur ?
Serrée contre ton coeur je ne suis plus que bonheur.
Vois, le cile étend sur nous sa céleste mantille immense !


Complice et resplendissante, Vénus nous sourit.
Il n'y a plus de contrainte au cadran qui s'efface...
Le temps n'est plus que transparence dans l'espace,
Sa berceuse est mélodieuse et le bon dieu s'attendrit,                                       


 

                 Et mon coeur n'est que caressse et tendresse...
L'extase de ta bouhe inonde de baisers mon front rêveur.
Je t'aime et j'oublie tout ce soir,je t'aime avec ardeur,
Mon coeur déborde de trop d'amour pour n'être que ta jeunesse !...


 

                                                         PASCALINE DEBAIN (Arnal) août 1990 Montereau

10:00 Publié dans Poèsie | Lien permanent | Commentaires (1)

Rions un peu

medium_bulletin1.jpg

Prière d'aujourd'hui

Seigneur, merci pour ces épreuves et ces difficultés qui me permettent d’exercer la foi et de grandir spirituellement. Elles sont un tremplin vers ma destinée. Amen.

Franck Alexandre

Le dicton du jour

A chaque fois que j'entends quelqu'un défendre l'esclavage, j'ai une énorme envie de lui voir appliqué personnellement. 

Lincoln, Abraham (1809-1865)

29/09/2006

AMERTUME

                   AMERTUME


 

Avec la plume de ma torture
Et le poids de ta forfaiture
Il pleut des mauvaises écritures
Et mon coeur béant comme une déchirure

Rumine sa blessure.

Quand à mon âme elle n'est plus que fermeture !

Avec tenacité, afin d'extraire
Les raisins de ma colère
Ils courent, trébuchent et pleurent mes vers,
Ils vomissent comme une rivière
Sur ma feuille couleur funéraire.

Quand à mon âme, elle n'est plus qu'un cratère

D'où s'extirpe la lave de ta cruauté
                                  
                              L'amère de ta perversité .

                                                PASCALINE DEBAIN (Arnal) 

10:00 Publié dans Poèsie | Lien permanent | Commentaires (2)

Envi de sourire

medium_bebe_perier.jpg

 

Il a soif le petit bout de choux !

Prière pour ceux qui souffrent

Père, ouvre mes yeux pour voir tous ceux qui souffrent tout autour de moi. Je suis ton ambassadeur et il y a beaucoup de travail à faire ! Dans les temps de tragédie ou de paix, mets devant moi les gens qui ont besoin d’expérimenter ton amour, afin que je devienne une bénédiction pour leur vie. Je te prie dans le nom de Jésus. Amen.

Joel Osteen

Le dicton du jour

Les trois stades de la pensée:
Fie-toi à ton coeur.
Fie-toi à la raison.
Débrouille-toi. 

Matyo (1970- )

28/09/2006

ESPOIR

JE VOUS PROPOSE UN MERVEILLEUX TEXTE QUE LE HASARD M A FAIT DECOUVRIR.

Ce texte ne m'appartient pas, il est trop beau et trop fort pour être mien.

Je l'offre à tous les enfants de la terre entière et bien sur, surtout à mes enfants.

ESPOIR

Par delà les mers,                                         
Jusqu’au bout des fleuves,
Tu sens petit homme
L’eau te caresser
Tu sens petit homme
L’eau te raconter – L’histoire de tes ancêtres
Ceux qui avant toi ont su sentir – Les anciens et les sages
Ceux qui de l’eau ont su émerger.

Arrêtes-toi un instant – Un seul instant,
Et accordes un moment – De ton existence,
A la mère des hommes, symbole de pureté.
Regardes et observes ce que tu as fait,
Ouvres tes sens et sens avec ton essence.

Par delà les monts,
Au-delà des plaines,
Ecoutes petit homme
Ecoutes le vent souffler
Ecoutes petit homme
Le vent te raconter – L’histoire de tes ancêtres
Ceux qui avant toi, ont su écouter – Les anciens et les sages
Ceux qui par le vent ont su apprendre.

Arrêtes-toi un instant – Un seul instant,
Et accordes un moment – De ton existence,
A tous ceux que tu n’as pas respectés
Regardes et observes ce que tu as fait
Ouvres tes sens et écoutes avec ton cœur.

Par delà les ténèbres,
Par delà l’obscurité,
Regardes petit homme,
Regardes cette clarté
Regardes petit homme,
Le feu te raconter – L’histoire de tes ancêtres
Ceux qui avant toi ont su regarder – Les anciens et les sages              
Ceux qui, le feu, ont su maîtriser.

Arrêtes-toi un instant – Un seul instant,
Et accordes un moment - De ton existence,
A tes actes oubliés du passé
Regardes et observes ce que tu as fait
Ouvres tes sens et regardes avec ton âme.

Du haut des montagnes,
Au fond des forêts,
Tu touches petit homme
La terre résonnante
Tu touches petit homme
La terre te raconte – L’histoire de tes ancêtres
Ceux qui avant toi ont su toucher – Les anciens et les sages   
Ceux qui à la terre ont su parler.

Arrêtes-toi un instant – Un seul instant,
Et accordes un moment – De ton existence,
A cette nature que tu as profanée                                    
Regardes et observes ce que tu as fait
Ouvres tes sens et touches avec ton esprit.

- Alors,
Par l’eau, par l’air,
Par le feu et la terre,
La sagesse te nourrira
Et l’espoir nous sauvera.

Extrait du recueil de Amon Kand'Orht intitulé : "Desseins d'humanité"

11:35 Publié dans Poèsie | Lien permanent | Commentaires (1)

EXALTATION

                                            EXALTATION 

                           

 

J'étais assise aux pieds de l'océan, sous la voûte céleste

L'air était pur, l'étendue était calme, sans silhouette.
Je me plongeais corps et âme dans l'au-delà du réel.

 

Les dunes sableuses, les landes et la nature
Semblaient deviner dans un timide murmure
La chanson de l'océan, les étoiles du ciel.

 

 


Oh ! les étoiles dorées, éclats doux et infinis,
De mille concertos discrets, avec harmonie,
Disaient en inclinant leurs guirlande de feu jolis: 

                                    
Les flots calmes  qui rugissent aux seuls désirs de Dieu,
Dansent en caressant mes pieds de fillette
Et louaient en écumant le long de la crête:

                   

 

"- Jesuis le Seigneur ton Dieu,                  
  Je suis la mer et les cieux.
 Bénis les constellations de feu ! " 


            PASCALINE DEBAIN  (Arnal)

 

                                                                         

medium_jesus_du_magnificat.jpg

 

                                                             


09:45 Publié dans Poèsie | Lien permanent | Commentaires (1)

Sacré crise de rire.

Pour la troisième fois en un seul mois, le dépanneur de monsieur Wang est victime d'un vol à main armée.
- Même s'il porte une cagoule, je suis certain que c'est le même voleur. Toujours.
- Avez-vous remarqué autre chose, demandent les policiers, des signes, des tatouages, ses vêtements?
- Ses vêtements? Pour ça oui! D'une attaque à l'autre, il est toujours mieux habillé, et il porte une montre en or, ce qui est nouveau.

Le vieil aristocrate passe au salon, et il appelle son maître d'hôtel:
- Harry, vous me servirez mon martini avec une olive noire aujourd'hui. Vous avez bien compris, une olive noire. Pas verte.
- Bien monsieur, mais puis-je savoir pourquoi?
- On vient de me téléphoner de l'hôpital, lady Charlotte est morte d'une crise cardiaque.
medium_bebe_sumo.jpg

rions un peu

-Tous les matins, dit Albert, je rajeunis de 20 ans en me rasant.
- Tu devrais te raser le soir, répond sa femme

medium_mel_gibson.jpg

Faut rigoler... faut rigoler... faut rigoler

Au commencement, Dieu créa Adam. Au bout d'un certain temps, Dieu pensa qu'Adam avait besoin d'une compagne, et il créa Ève. Dieu se dit qu'Adam trouverait bien la combine pour l'aborder, mais rien! Adam et Ève se regardaient dans une totale indifférence. Un beau jour, Dieu appelle Adam et lui dit:
- Pourquoi ne pas aller voir Ève et lui donner un baiser?
- C'est quoi un baiser?
Après la divine explication, Adam va retrouver Ève et lui donne un baiser.
- Dieu dit alors à Adam:
- Pourquoi n'irais-tu pas voir Ève pour lui faire un petit câlin?
- C'est quoi un petit câlin?
Après la divine explication, Adam retrouve Ève et lui fait un petit câlin, et il revient avec un sourire jusqu'à ses oreilles. Du coup Dieu dit à Adam :
- Pourquoi n'irais-tu pas voir Ève pour lui faire l'amour?
- Dieu, qu'est-ce que c'est faire l'amour?
Après la divine explication, Adam retrouve Ève...
Mais cette fois-ci il revient l'air un peu déboussolé. Dieu lui demande alors ce qui ne va pas, et Adam répond:
- C'est quoi la migraine?
medium_segolene.jpg

La prière du jour

LE CRI PERPETUEL DE MON COEUR

 

Seigneur, je ne me laisserai plus arrêter par les échecs. Je crois, comme tu le promets dans ta Parole, que sur ma route tu as placé des bénédictions. Je te fais confiance, car je sais que tu marches avec moi, pour m'aider à réussir. Amen. 

Paul Ettori
medium_christ.jpg4.gif

Le dicton du jour

medium_gandhi-mahatma-mohandas_karamchand.jpg
Quelle différence cela fait-il pour les morts, les orphelins et les sans-abris, qu'une destruction absurde soit menée au nom du totalitarisme, ou au saint nom de la liberté ou de la démocratie? 

Gandhi, Mohandas Karamchand (1869-1948)

medium_gandi_m.jpg

[Peace and War (1948), Non-violence]

 

27/09/2006

COEUR INEXPLORE

medium_gif79.gif

                         

Un mystère d'agates aux reflets de songe.
Dans ce regard, des lutins me font du charme.
Espace mystérieux où se devinent de douces pensées,
Reflètant ses feux follets de ballades en aubades.
Dans cet univers magique, des baisers fleurissent.
Par mes doigts qui les effleurent, ses sourires  frémissent.
Oh mon  ami, mon port d'attache!
Ma pensée vers toi est un fardeau dangereux,
une goutte de nitrotroglycérine,
Et ton sourire et tes yeux m'enflamment et me consument.
Ah que j'aime le paysage de ton visage
Et ses sentiers secrets sur ton front d'homme !
Au coeur de tes souterrains inexplorés
J'ai envi de m'y perdre !
J'ai égaré mes doigts  dans ta chevelure soyeuse,
pourtant je me tiens aux aguets
Comme la biche flanant à l'orée des fourrées.
Je n'ai rien à t'offrir, ni volonté, ni soumission,
puisque tu ne veux pas de mon amour,
Mais je t'en prie, si tu m'aimes un peu, rien qu'un peu,
Alors toi que j'aime,  permets- moi au moins d'entendre ta voix
De temps en temps au bout de la ligne,
Offre moi rien qu'un peu de ta présence et de ton amitié!

                  PASCALINE DEBAIN (Arnal)

                                     

10:50 Publié dans Poèsie | Lien permanent | Commentaires (2)

La prière du jour

Seigneur mon Dieu, ta parole a touché mon cœur et je sais qu’au fond de moi, j’ai besoin de pardonner. Aide-moi à t’obéir et à mettre ta parole en pratique. A l’exemple de Corrie Ten Boom, je veux bénir ceux qui m’ont fait du mal, quelle que soit la souffrance que j’ai endurée. Au nom de Jésus. Amen.

RIONS UN PEU...

Allez les filles ...

 faitevous

 aussi plaisir !

> ---------------------------------------------------------------------------------------------------

> Pourquoi l'homme penche-t-il la tête quand il réfléchit ?

> Pour que ses deux neurones entrent en contact.

> ---------------------------------------------------------------------------------------------------

> Pourquoi les hommes ont-ils la conscience tranquille?

> Parce qu'ils ne l'ont jamais utilisée.

> ---------------------------------------------------------------------------------------------------

> Pourquoi les hommes aiment-ils autant les voitures et les motos ?

> Celles-là au moins, ils peuvent les manipuler.

> ---------------------------------------------------------------------------------------------------medium_eclat_de_rire_4.2.jpg

> Pourquoi la majorité des femmes conduisent mal ?

> Parce que la majorité des moniteurs sont des hommes...

                             
> ---------------------------------------------------------------------------------------------------

> Quelle est la différence entre un homme et une tasse de café

> Il n'y en a pas : les deux tapent sur les nerfs.

> ---------------------------------------------------------------------------------------------------

> Quelle est la différence entre un homme et un chat ?

> Aucune, tous deux ont très peur de l'aspirateur.

> ---------------------------------------------------------------------------------------------------

> Comment appelle-t-on un homme intelligent, sensible et beau ?

> Un homosexuel.

> ---------------------------------------------------------------------------------------------------

> Quel est le point commun entre les nuages et les hommes ?

> Quand ils s'en vont, on peut espérer une belle journée.

> ---------------------------------------------------------------------------------------------------

> Quel est le point commun entre les hommes qui fréquentent les bars

 pour célibataires ?

> Ils sont tous mariés.

> ---------------------------------------------------------------------------------------------------

> Quelle est la différence entre un homme, une cravate et une ceinture ?

> La ceinture serre la taille, la cravate serre le cou, l'homme sert à rien.

> ---------------------------------------------------------------------------------------------------

> Quelle est la différence entre le cerveau d'un homme et une olive ?

> La couleur.

> ---------------------------------------------------------------------------------------------------

> Les mensurations idéales d'un homme ?

> 80 - 20 - 42 (80 ans, 20 millions d'euros sur le compte en banque et 42 degrés de fièvre)

> ---------------------------------------------------------------------------------------------------

> Que doit faire une femme quand son mari court en zigzag dans le jardin ? Continuer à tirer.

> ---------------------------------------------------------------------------------------------------

> Les hommes sont la preuve que la réincarnation existe.

> On ne peut pas devenir aussi con en une seule vie.

> ---------------------------------------------------------------------------------------------------

> Pourquoi les hommes ont-ils les jambes arquées ?

> Les choses sans importance sont toujours mises entre parenthèses.

> ---------------------------------------------------------------------------------------------------

> Les hommes, c'est comme de l'essence :

> des pieds à la ceinture, c'est du super,

> de la ceinture aux épaules, c'est de l'ordinaire,

> et des épaules à la tête, c'est du sans plomb. 

Le dicton du jour

Si je buvais moins, je serai un autre homme. Et j'y tiens pas. 

Audiard, Michel (1920-1985)medium_michel_audiard_a.jpg

EAU ou COCA-COLA

  1. EAU

    Un verre d'eau enlève la sensation de faim pendant la nuit pour presque 100% des personnes au régime comme le démontre l'université de Washington.

    Le manque d'eau est le facteur N°1 de la cause de fatigue pendant la journée.

    Des études préalables indiquent que de 8 à 10 verres d'eau par jour pourraient soulager significativement les douleurs de dos et d'articulations pour 80% des personnes qui souffrent de ces maux.

    Une simple réduction de 2% d'eau dans le corps humain peut provoquer une incohérence de la mémoire à court terme, des problèmes avec les mathématiques et une difficulté de concentration devant un ordinateur ou une page imprimée.

    Boire 5 verres d'eau par jour :

    - Diminue le risque de cancer du colon de 45 %

    - Peut diminuer le risque de cancer du sein de 79% et de 50% la probabilité de cancer à la vessie.


    Bois-tu la quantité d'eau que tu devrais, tous les jours ?


    COCA COLA

    Dans beaucoup d'états des USA les patrouilles ferroviaires chargent 14 litres de Coca Cola dans leur porte-bagages pour nettoyer le sang sur la route après un accident.

    Si on met un os dans un conteneur avec du Coca Cola, l'os se dissoudra en 2 jours.

    Pour nettoyer les WC, versez une canette de Coca Cola et laissez "reposer", ensuite tirez la chasse d'eau.

    L'acide citrique du Coca Cola ôte les taches sur la vaisselle.

    Pour enlever des taches de rouille du pare-chocs chromé des autos frottez le pare-chocs avec un morceau de feuille d'aluminium détrempée avec du Coca Cola.

    Pour nettoyer des objets rongés par des pertes de liquide de batteries d'automobiles, versez une canette de Coca Cola sur la corrosion.

    Pour enlever des taches de gras des vêtements verser une canette de Coca Cola dans la machine à laver avec les tissus tachés et ajouter la lessive. Le Coca cola aidera à enlever les taches de gras.

    Le Coca Cola aide même à nettoyer le pare-brise des automobiles.

    Pour notre information :

    Le principe actif du Coca Cola est l'acide phosphorique.
    Son PH est 2.8 et dissout un ongle en 4 jours environ.
    L'acide phosphorique en outre vole le calcium des os et est la principale cause d'augmentation de l'ostéoporose.

    Il y à quelques années une étude fut réalisée en Allemagne pour connaître les raisons d'apparition de l'ostéoporose chez des enfants  de 10 ans (pré- adolescent).
    Résultat : excès de Coca Cola, à cause du manque de contrôle des parents.

    Les camions qui transportent le Coca Cola sont identifiés avec une étiquette  MATÉRIEL DANGEREUX .

    Les distributeurs de Coca Cola l'utilisent pour nettoyer les moteurs de leurs camions de plus de 20 ans.

    Encore un détail : le Coca light est considéré par les médecins et les chercheurs encore plus comme une bombe à retardement à cause du mélange Coca + Aspartame.
    Il est suspecté d'être la cause du Lupus et des dégénérations du système nerveux.

    Et pour finir, il est conseillé de ne jamais se laver les dents après avoir bu du Coca Cola parce qu'il enlève tout l'émail, et il l'enlève pour toujours !

    Alors, verre d'eau ou de Coca ?

    N'oublie pas  d'envoyer ce message à tes AMIS, ils te remercieront et leurs enfants, plus tard, aussi.

26/09/2006

Le petit ruisseau

                                      LE PETIT RUISSEAU

  LE PETIT RUISSEAU
 

L' hirondelle est passée annonçant le printemps
A son ami le ruisseau sautillant.
Alors, le ruisseau se met à chanter de contentement
En sentant la neige fondue gonffler ses eaux.
Il court à travers les jolies prairies d'Odeillo;
Il folâtre, éclaboussant les fins roseaux,
Saluant gaiement les fleurs du printemps.
Il accompagne ses amis oiseaux à travers leurs chants
Et se plait à danser dans le vent.
Le soleil l'aide à oublier l'ignorance des enfants
Qui lui jettent de gros cailloux blancs.
Aujourd'hui le petit ruisseau est content,

Il saute, il frétille, aujourd'hui c'est le printemps!


 
medium_ruisseau.jpg
                                
                                              
             PASCALINE DEBAIN ( arnal ) 1970 et oui j'avais à peine 13 ans.


11:15 Publié dans Poèsie | Lien permanent | Commentaires (2)

Le blog de Maminie

J'aime beaucoup le blog de Maminie.http://maminie.blog50.com

Il me permet de voyager et de marcher tout en étant clouée dans ma chaise roulante, son blog me fait rêver et sourire et parfois rire.

Je propose les recettes à ma famille et à mon aide-ménagère.

Continue Maminie de nous faire plaisir!

Merci Maminie!

Ils sont forts les turcs

Intéressant...

 

Depuis le 1er janvier 2005, la Turquie a une nouvelle monnaie, la "nouvelle lire turque" ( Yeni Turk Lirasi ), qui remplace l'ancienne lire  hyper dévaluée, à laquelle on a enlevé pas moins de six zéros.

 

Lorsqu'on  regarde la nouvelle pièce de 1 lire, on s'aperçoit aussitôt qu'elle  ressemble étrangement à la pièce de 2 euros. Si on compare ces deux  pièces, on constate qu'elles ont exactement la même apparence ( un anneau  de nickel entourant la partie centrale en cuivre ) et quasiment la même  dimension.

 

De même, le côté face comporte, comme beaucoup d' euros, une tête ( il s'agit ici d'Ataturk, comme les euros nous montrent le roi  d'Espagne, le roi des Belges, Dante, etc. ). La seule différence est qu'à la place du 2 de deux euros, il y a un 1. Et encore peut-on remarquer que ce 1 est  graphiquement très proche du 1 de la pièce de 1 euro. Cette pièce d'une  lire turque est donc une habile contrefaçon juridiquement inattaquable  de la pièce de deux euros.

 

Or elle vaut 0,4 euro ( et en France, en réalité, elle ne vaut rien du tout ).

 

Elle permet donc de rendre la monnaie, dans toute la zone euro, en faisant de substantiels bénéfices.

 

Pour l'heure, soyez prudents, et vérifiez que lorsqu'on vous  rend des  pièces de deux euros, il ne s'agit pas de pièces d'une lire turque, car elles ont commencé à circuler.

 

Le dicton du jour

La seule arme que je tolère, c'est le tire-bouchon! medium_jean_carmet_1.jpg

Carmet, Jean (1921-1994)

25/09/2006

MESSAGE D'AMOUR

  MESSAGE D'AMOUR

medium_enfants_viertnamiens.jpg


Enfant des grands déserts arides,
Enfant à la peau cuivrée, au regard du soleil,
Dans ton pays de nomades aux trésors vermeils
Toi qui m'implore et me tend les mains
Je n'ai rien que ma sève de larmes et de sang mêlés
A t'offrir comme fontaine d'amour!medium_enfant_dans_le_sable.2.jpg


 

Enfant du pays enchanté du sourire,
Enfant d'autrefois, descendants de Boudha,
Il n'y a plus de course dans la lumière,
Il ne te reste plus que l'arc-en-ciel d'espérance
 et ton sourire bridé pour réchauffer les coeurs !
Prends ma main sur les chemins de la sérénité !


Enfant tombé sur les rives de Calcutta,medium_enfant_amerique_latine_bresil.jpg
Enfant oublié qui n'a plus de visage,
Il n'y a plus de lampe magique, ni de bon géni.
Le livre s'est consumé, le tapis a disparu.
Accepte le modeste joyau de l'immortalité du rêve...
Et garde à jamais le paradis de ma muse !


Je suis poète qui vient par-delà les frontières,
Je suis le messager que vous lirez demain.
Mes poings martèlent le ciel,
Mon coeur rugit de toutes les colères de la terre,
Mes yeux se posent sur l'univers de la faim et de la guerre.
Me submergent des torrents de honte et de désolation !

 


Je suis le poète qui vient d'un val brodé de paix.
J'appartiens aux enfants d'Athéna et de Mars.
Missionnaire d'allégresse et de liberté
Je veux semer sur cette terre délabrée
Des pistils de bonheur aux senteurs de délire
Pour fleurir à jamais de nouveaux lendemains !

 

 

                                                             

medium_enfant_de_la_guerre.jpg PASCALINE DEBAIN (Arnal)  1984

09:55 Publié dans Poèsie | Lien permanent | Commentaires (2)

Le dicton du jour

En matière sentimentale [...] il ne faut jamais offrir ni conseils ni solutions... Seulement un mouchoir propre au moment opportun.

La vie est une espèce de restaurant coûteux où l'on finit toujours par vous remettre l'addition, sans qu'il faille pour autant renier ce qu'on a savouré avec bonheur ou plaisir. 

Perez-Reverte, Arturo (1951- )

 

 


Prière pour ceux qui souffrent

Crédo pour ceux qui souffrent




J'ai voulu que Dieu fasse de moi un homme fort, pour que je puisse réussir ma vie.
Il a fallu que je sois faible, pour que j'apprenne à obéir avec humilité...

J'ai voulu la santé, pour que je puisse accomplir de grandes choses.
Il a fallu que je sois infirme, pour que je fasse de meilleures choses...

J'ai voulu la richesse, pour que je puisse être heureux.
Il a fallu que je sois pauvre, pour que je devienne sage...

J'ai voulu le pouvoir, pour que les hommes puissent chanter mes louanges.
Il a fallu que je sois démuni, pour pour que je ressente le besoin de louanger Dieu...

J'ai voulu qu'on me donne toutes choses, pour que je puisse jouir de la vie.
Il a fallu qu'on me donne la vie, pour que je puisse jouir de toutes choses.

Je n'ai rien eu que j'aie voulu - mais j'ai eu tout ce qu'un homme peut espérer.

Presque malgré moi, mes prières inexprimées ont été exaucées.

Je suis, de tous les hommes, le plus fortuné !

Roy Campanella



24/09/2006

La prière du jour

Père, parce que je suis ton enfant, je suis tenu d'avoir un niveau plus élevé dans ce monde. Je suis appelé à être quelqu’un qui donne et non qui prend, quelqu’un qui encourage et non qui critique. Il va y avoir aujourd'hui une occasion d'édifier quelqu’un, et j’ai bien l'intention d'en être ! Dans le nom de Jésus. Amen.

Joel Osteen

Le dicton du jour

Celui qui n'a jamais perdu la tête, c'est qu'il n'avait pas de tête à perdre. 

Achard, Marcel (1899-1974)

 

« L'humour, c'est de savoir que tout, absolument tout, est drôle ; dès l'instant que c'est aux autres que cela arrive. »
[ Marcel Achard ]
- Extrait d'un Discours de réception à l'Académie française

« Si on raconte son bonheur, on le diminue. »
[ Marcel Achard ]
- Gugusse

« La vie, ce n'est pas sérieux, on y entre sans le demander, on en sort sans savoir où on va, on y reste sans savoir ce qu'on y fait. »
[ Marcel Achard ]


« La plus cruelle manifestation de désapprobation du public, c'est son absence. Qu'il siffle, mais qu'il vienne. »
[ Marcel Achard ]


« Il n’y a que deux sortes de femmes : celles qui trompent leur mari, et celles qui disent que ce n’est pas vrai. »
[ Marcel Achard ]


medium_marcel_achard_1.jpg

 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique